Attaquants

Ailiers

Neymar
NEYMAR
22 ans – 1m75
47 sélections 30 buts
BARCELONE
41 matchs 15 buts 15 assists
Hulk
HULK
27 ans – 1m80
33 sélections 8 buts
ZENITH
34 matchs 21 buts 13 assists
Willian
WILLIAN
25 ans – 1m75
5 sélections 1 but
CHELSEA
46 matchs 4 buts 10 assists
Bernard
BERNARD
20 ans – 1m68
10 sélections 1 but
SHATKHAR DONESTK
29 matchs 3 buts 7 assists

Les deux titulaires sur les ailes, les casseurs de reins, ceux seront Hulk et Neymar. L’Avenger vert sort d’une bonne saison au Zénith mais vu qu’il joue en Russie on en a peu, voir pas parler. Neymar quand a lui a réussi son adaptation au style de jeu européen, même si forcément on attend plus du jeunot étiqueté (trop vite?) futur grand. Mais c’est en sélection qu’il est le plus dangereux, avec déjà 30 buts au compteur. Au Brésil les deux vont enflammer les tribunes de leur pays natal en faisant leur récital. L’un à coup de dribbles, l’autre à coup de frappe de mule. Danger !

Pour les suppléer, au cas où, on aura Willian et Bernard, et dans une demi-mesure Oscar. Si le premier sort d’une saison correcte à Chelsea, on ne peut pas en dire autant de Bernard. Certes le Shakhtar sait pouponner ses brésiliens mais son bilan est maigre dans un championnat ukrainien plutôt faible. On aurait sans douté préféré un Lucas Moura, auteur d’une saison convaincante quoi qu’en déplaise à certains voulant voir un joueur s’adapter aussi vite que des statistiques. Mais entre les deux cracks brésiliens, Scolari a fait son choix et ça depuis longtemps. Lucas n’avait pas été pas convoqué pour les amicaux de printemps. Le sélectionneur doit avoir un problème avec les jeunes brésiliens du PSG. (jurisprudence Marquinhos)

Attaquants centraux

Fred
FRED
30 ans – 1m85
31 sélections 16 buts
FLUMINESE
45 matchs 30 buts
Jô

27 ans – 1m88
15 sélections 5 buts
ATLETICO MINEIRO
52 matchs 19 buts

Ceux ne sont pas des Romario, des Ronaldo ou des Bebeto mais ces deux là ont les qualités pour finir le travail de sape de leurs coéquipiers. Si ils n’ont pas les même forces, ils ont pour point commun d’avoir fait des passages mitigés en Europe, et d’avoir retrouvé le sourire sous le soleil auriverde. Fred marque au Brésil (96 matchs 62 buts avec son club) et en sélection (1 but tout les deux matchs en moyenne). Attaquant plutôt complet entouré de talents autres que ses compatriotes de Fluminense, il avait déjà terminé meilleur buteur de la coupe des confédérations 2013, avec certes des adversaires de plus faible qualités.

Quand à Hey Jô ! il ne sera pas que là pour battre David Luiz ou Marcelo dans la bataille de la plus grosse touffe. Son but en finale de la Copa Libertadores contre Olimpia prouve qu’il peut marquer aux moments importants et il pourra imposer son physique d’attaquant pivot au cas où Fred flanche.

Qu’on se le dise, les brésiliens ne jouent jamais mieux qu’au Brésil.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

En un coup d'oeil, toute l'actu sur le Mundial 2014.

%d blogueurs aiment cette page :