Attaquants

Ailiers

Samaras
Georgios SAMARAS
29 ans – 1m92
71 sélections 8 buts
CELTIC GLASGOW
32 matchs
11 buts 13 assists
Salp
Dimitrios SALPINGIDIS
32 ans – 1m72
73 sélections 13 buts
PAOK SALONIQUE
45 matchs
11 buts 5 assists
Feft
Ioannis FETFATZIDIS
23 ans – 1m68
16 sélections 3 buts
GENOA
33 matchs
2 buts 4 assists
Lazros
Lazaros
CHRISTODOULOPOULOS

27 ans – 1m83
16 sélections 1 but
BOLOGNE
29 matchs 2 buts 4 assists
Kone
Panagiotis KONE
26 ans – 1m82
14 sélections 1 but
BOLOGNE
29 matchs
5 buts 1 assist

Ils sont là les rescapés de la dernière campagne mondiale, sur les ailes. Le géant grec va quitter le Celtic, après avoir alterné le bon et le moins bon, comme en sélection. Ninis aurait du être aussi du voyage, mais l’espoir grec est en perte de vitesse et victime de blessures à répétition. Sur l’aile droite ça va un peu mieux. Place à l’efficacité de  Salpingidis (3 buts  en phase de qualifs). Derrière ces habitués de la sélection grecque, on peut douter. Douter car les remplaçants semblent bien faibles. Il faut dire que malgré un front d’attaque alléchant les ailes n’ont guère permis de briller à la Grèce en qualifications. (seulement 12 buts, autant que la Lettonie ou la Slovaquie). Les prestations en club du banc ne sont guère rassurantes puisque Bologne, sans son éternel Di Vaio, a pris la porte de la Série A. Kone ou Christodoulopoulos n’ont guère peser pour le maintien. Fetfazidis rassure un peu plus, mais cela ne remplacera pas l’apport d’un Sotiris Ninis.

Attaquants centraux

Mitroglou
Kostas MITROGLOU
26 ans – 1m89
29 sélections 8 buts
FULHAM
21 matchs (Olympiakos)
14 buts 3 assists
GEKAS
Theofanis GEKAS
34 ans – 1m79
69 sélections 24 buts
KONYASPOR
24 matchs
13 buts 9 assists

Gekas laisse enfin sa place au front de l’attaque. Il faut dire que le 3ème meilleur scorer de la sélection hellénique attendait la relève depuis fort longtemps. Néanmoins il ne faut pas enterrer trop vite Theofanis car il a été bon durant la campagne vers le mondial (2 buts sur 12). Les anciens Nikolaidis et Machlas regardent d’un bon oeil la nouvelle star Mitroglou. Son talent a éclos tard, il y a deux ans à l’Olympiakos, mais c’est grâce à lui que la Grèce est aujourd’hui au Brésil (3 buts contre le barragiste roumain). Néanmoins le front grec reste tout de même aussi inoffensif qu’à l’époque d’Angelos Charisteas. La Grèce marque peu et Mitroglou n’a marqué aucun but depuis son arrivée en Angleterre, laissant Fulham sombrer en seconde division.  Attention toutefois! On se souvient qu’il y a 10 ans les Grecs avaient endormi tout le monde et remporté l’Euro 2004.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

En un coup d'oeil, toute l'actu sur le Mundial 2014.

%d blogueurs aiment cette page :