Défenseurs

Défenseurs latéraux

Jordi Alba
Jordi ALBA
25 ans – 1m70
25 sélections 5 buts
BARCELONE
26 matchs
2 assists
Azpi
César AZPILICUETA
24 ans – 1m78
6 sélections
CHELSEA
44 matchs
1 buts 4 assists
Juanfran
JUANFRAN
29 ans – 1m80
7 sélections 1 but
ATLETICO
55 matchs
9 assists

On commence la revue des stars par les ailes. A gauche se tiendra Jordi Alba, véritable poumon défensif qui peut alterner repli défensif et apport offensif. On peut néanmoins avoir des doutes sur sa condition physique, puisqu’il a vécu une saison hachée par les blessures. A droite, Azpi va enfin retrouver son couloir de prédilection. Il pourra toujours dépanner à gauche, Cesar a quand même réussi à pousser Ashley Cole sur le banc des Blues.  Sa polyvalence a d’ailleurs fait défaut à la sélection de l’andalou Alberto Moreno. En remplaçant pas d’Arbeloa, en manque de jus, pas de Carjaval, c’est Juanfran qui truste cette dernière place. Le madrilène voit ses nombreuses saisons pleines récompensées, même si, on l’a vu en finale de la LDC, Juan semble avoir tout donné cette saison. On espère qu’il ne sera plus trop cramé dans deux semaines.

Défenseurs centraux

Sergio Ramos
Sergio RAMOS
28 ans – 1m83
116 sélections 9 buts
REAL MADRID
51 matchs
7 buts 4 assists
Pique
Gerard PIQUE
27 ans – 1m92
60 sélections 4 buts
BARCELONE
39 matchs
4 buts
Raul Albiol
Raul ALBIOL
29 ans – 1m90
46 sélections
NAPLES
46 matchs 1 but 2 assists
Javi Martinez
Javi MARTINEZ
25 ans – 1m90
16 sélections
BAYERN MUNICH
34 matchs 1 but

La charnière centrale qui a mené la Roja au sommet est bien là. Et en forme qui plus est. Même si Gerard Pique a vécu une saison délicate, on espère que Shakira lui a redonné la motivation nécessaire pour ce mondial. Quand à Ramos, on a vu que son jeu de tête était toujours affûté et que sa détermination est à tout épreuve pour mettre un coup de tête à la 93ème. Derrière ça sera compliqué de jouer dans ce mondial, peut-être contre l’Australie, pour faire la bronzette. Pourtant Raul Albiol avait eu la bonne idée de s’exiler en Italie, comme Pepe Reina, et ainsi d’être un titulaire régulier. Tout juste suffisant pour embarquer dans le bateau vers le Brésil. Le néo-bavarois Javi Martinez a vécu une saison difficile en Allemagne. Impossible pour lui de remettre en cause la hiérarchie Xabi Alonso-Xavi-Busquests, ça sera donc vers ses premiers amours, en défense, que sera son rôle. La charnière Ramos-Piqué ne sera pas remplacée de si tôt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

En un coup d'oeil, toute l'actu sur le Mundial 2014.

%d blogueurs aiment cette page :